Quel rôle les femmes artistes ont-elles joué dans l’Italie de la fin de la Renaissance et du baroque? À travers une cinquantaine de tableaux, le MSK met en lumière le rôle déterminant de la femme dans la pratique picturale italienne de 1580 à 1680.

Au centre de l’exposition, il y a la figure d’Artemisia Gentileschi (1593-1652), sans conteste la femme peintre la plus connue du XVIIe siècle italien. Le musée rapproche son œuvre de celle de ses contemporaines, et évoque le cadre dans lequel évoluaient ces artistes.

L’exposition part du portrait comme point central de la production artistique de ces femmes, mais la scénographie intègre également des objets usuels tels que des bijoux, des étoffes et des instruments de musique. Ils évoquent l’univers dans lequel les œuvres d’art ont vu le jour, et rendent du même coup les tableaux plus tangibles. En d’autres termes, les femmes peintres tirent le maximum des thèmes  en apparence «innocents» qui leur sont imposés, faisant ainsi les premiers pas qui permettront aux femmes artistes de se libérer du système patriarcal.