Louis de Male échangea au XIVe siècle le Château des Comtes devenu inconfortable contre une maison de maître dans ce quartier. C'est en ces lieux que naquit Charles Quint en 1500. Le Palais princier, rebaptisé ainsi depuis lors, comptait environ 2 ha et était complètement muré.

Du gigantesque complexe entouré d’un mur d’enceinte et doté de plus de 300 pièces, d’un parc zoologique et d’un jardin d’agrément, il ne reste désormais que la "Donkere Poort". Ce qui ne signifie pas qu’il faille laisser de côté ce quartier qui est l’un des nombreux joyaux cachés de la ville. 

Le premier week-end de septembre s’y déroulent les Fêtes du Prinsenhof, avec notamment le plus grand marché aux puces de Gand. 

Le porteur de corde

Charles Quint est un acteur important de l’histoire gantoise. Il a humilié les habitants révoltés en les faisant agenouiller devant lui nu-pieds et avec une corde autour du cou. Aujourd’hui, le Gantois est fier de son surnom "Stroppendrager" (la corde au cou), mais c’était bien différent à l’époque. 

Le front haut et une corde au cou, ce Gantois regarde le Prinsenhof, lieu de naissance de l’empereur Charles Quint, mais aussi la statue de ce dernier sur la Prinsenhofplein. En 1540, Charles Quint a puni les Gantois qui refusaient de payer leurs impôts. Ils ont dû s’agenouiller devant l’empereur, pieds nus avec une corde autour du cou. Cet homme ne s’agenouille pas humblement, au contraire il porte la corde avec fierté.