À la fin du 18e siècle, on ne trouvait plus de béguines qu’aux Pays-Bas. Elles avaient un statut relativement indépendant. La dernière béguine de Gand s’est éteinte en 2008, peu avant son centième anniversaire.

Petit, animé et caché

Le Petit béguinage Notre-Dame ter Hoyen est le béguinage le mieux conservé d’avant la Révolution française. Sa création par la Comtesse de Flandre remonte à 1235, après l’Ancien béguinage Sainte-Élisabeth. Le Petit béguinage est également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Lieu touristique habité par des civils

Confessez votre curiosité et partez à la découverte du béguinage ! Vous y trouverez un peu de répit pendant un citytrip trépidant, et échapperez quelques instants à l’agitation de la ville. Les curieux qui s’aventurent derrière la longue façade du Petit béguinage côté rue y découvrent une église, une centaine d’habitations et une prairie (l’ancien cimetière). Ces logements sont aujourd’hui occupés par des civils et l’ancienne infirmerie accueille expositions et ateliers artistiques.