La halle polyvalente et ouverte est une petite merveille architecturale que nous devons à Robbrecht & Daem / Marie-José Van Hee architectes. Les éléments les plus frappants sont la structure du toit et l’utilisation du verre, du bois et du béton. La halle pourra accueillir des concerts, des spectacles de danse et des marchés.

Sous la halle se cache un grand café: le Belfort Stadscafé & Stadsrestaurant, partiellement souterrain, est maintenant un établissement bouillonnant pouvant accueillir 300 personnes. Entrez-y pour un verre, un plat du jour ou un menu à la carte. 

Le parc municipal en contrebas, The Green, est délimité par un mur en pierre. Vous pourrez vous y reposer, lire ou flâner. Des escaliers et des rampes relient le parc au niveau supérieur des rues. Des sentiers relient quant à eux la Donkersteeg à la Mageleinstraat et la Cataloniëstraat, invitant au lèche-vitrines et à la promenade. 

The Green

Oeuvres d’art

Le projet a déplacé des œuvres d’art existantes, des statues de Minne et la cloche Mathildis. 

Fontaine des Agenouillés
Ces adolescents nus contemplent leur reflet dans l’eau de la fontaine. C’est ce que faisait aussi la figure mythologique grecque Narcisse, par amour pour lui-même. Lorsque l’ouvrage a été placé ici en 1937, la population l’a jugé immoral. Aujourd’hui, plus personne n’est choqué par ces jeunes hommes nus. L’artiste Georges Minne a puisé son inspiration dans les statuettes des monuments gothiques.

Cloche Roeland
La chanson «Klokke Roeland» (Cloche Roeland) est en quelque sorte l’hymne national de Gand. Cette cloche, «La Grande Triomphante», est également appelée Roeland en souvenir de la toute première grande cloche du Beffroi. La cloche a été brisée en 1914, puis retirée du Beffroi. Elle pend désormais, restaurée, dans le «siège» spécialement conçu à côté de l’Église Saint-Nicolas. Intéressé par le carillon gantois? Ne manquez pas de visiter le Beffroi.

De Maagd
Le peintre belge Michaël Borremans a offert la fresque «De Maagd» (La Vierge) à la ville de Gand. Cette fresque représente une fille aux cheveux noirs, devant un fond assez sombre. La fille ne porte que des vêtements noirs, à l’exception d’un col blanc. Deux rayons lumineux sortent de ses yeux. La peinture se trouve sur le clocher, au-dessus des portes de l’ascenseur. Le peintre a apposé sa signature à l’arrière de l’œuvre, à l’intérieur du clocher.