Ce qui est aujourd’hui le plus petit café de Gand était jadis la maison du boudin, où les moins nantis pouvaient se procurer des tripes.

Celles-ci, pour des raisons d’hygiène, ne pouvaient être vendues à la Boucherie.
Le nom du café renvoie cependant à la fonction de la façade arrière. C’est là que les condamnés attendaient l’exécution de leur peine.
Café brun typique du 18e siècle et plus petit café de Gand, café non-stop depuis 1776. 

  • La terrasse est plus grande que le café.
  • Deux caves pour les fêtes, également plus grandes que le café lui-même.