Vous vous êtes toujours demandé ce que chantent les anges de l'Agneau mystique ? Ou quelles notes produit l'orgue des musiciens célestes ? Bon nombre de scientifiques et de musiciens se sont intéressés à ces questions fascinantes. Découvrez ici quels sons célestes résonnent sur les panneaux et écoutez les anges de Van Eyck prendre vie.

Jan Van Eyck est le maître absolu du détail, ce qui donne des chefs-d’œuvre d'un réalisme sans précédent. Avec ces détails minutieux, le maître flamand nous livre des informations précieuses sur la vie et les coutumes au quinzième siècle. L'Agneau mystique nous renseigne par exemple sur les plantes et épices, mais aussi sur les instruments qui existaient déjà au Moyen Âge. La représentation est si fidèle que l'on peut voir comment ces instruments ont été fabriqués et dans quelle essence. Il y a donc beaucoup de choses à dire sur les deux panneaux « musicaux » de l'Agneau mystique. Poursuivez votre lecture et laissez-vous embarquer dans un voyage musical !

Peu d'instruments de musique médiévaux existent encore de nos jours. La plupart des éléments que nous savons, nous les devons à l'iconographie et à l'art de cette époque. L'Agneau mystique en est un bel exemple. Fait remarquable : les panneaux représentant les anges chanteurs et musiciens occupent une place importante du retable. Dans la plupart des visions du Moyen Âge, le ciel s'ouvre aux sons d'une musique divine. C'est pourquoi les panneaux représentant les anges sont si proches du panneau central avec la figure de Dieu.

Musiciens célestes

On remarquera aussi que les anges, sans leurs ailes, ont des traits très humains. On dirait de simples musiciens et choristes qui assurent le service liturgique de l'époque. Van Eyck choisit cette représentation humaine pour combler l'écart entre la liturgie céleste inconnaissable et la liturgie aux sonorités terrestres.  Les anges musiciens sont une réflexion céleste de la messe quotidienne célébrée devant le polyptique.

La musique purement instrumentale est plutôt rare au Moyen Âge. La préférence va à la musique vocale et les instruments servent surtout à accompagner les chœurs, les danseurs et les processions. Il en va de même pour l'Agneau mystique : les anges chanteurs mènent la danse et sont accompagnés par leurs collègues musiciens. L'ange au premier rang du groupe de musiciens est assis derrière un petit orgue. Comme la plupart des instruments médiévaux, l'orgue date de l'antiquité. Créé en 300 av. J.-C., il sera longtemps seulement connu à Byzance. Il sera également introduit en Europe dès les VIIIe et IXe siècles apr. J.-C.  Si l'orgue d'origine est surtout utilisé à des fins séculières, il est de plus en plus considéré comme un instrument d'église entre le IXe et le XIIe siècle.

L'iconographie médiévale représente surtout la plus petite version de l'orgue : l'organetto. L'organetto a deux ou trois douzaines de tuyaux et sa tessiture s’étend sur deux octaves maximum. L'organiste actionne le clavier d'une main et le soufflet de l'autre. L'orgue de l'Agneau mystique peut être joué à deux mains, car un autre ange actionne le soufflet. À l'extrême gauche du panneau, vous apercevez une mèche de cheveux de cet ange. Le dessin du bois permet de dire que le buffet de l'orgue est en chêne. La poignée indique que l'instrument peut être déplacé.

Instruments de l'amour courtois

Les deux autres instruments sur le panneau des anges musiciens sont une harpe et une vielle. Hormis l'orgue, l'utilisation d'autres instruments à l'église n'est pas courante à l'époque, mais les règles sont différentes dans le ciel de Van Eyck. Le terme « vielle » peut désigner beaucoup d'instruments différents. Au Moyen Âge, la nomenclature des instruments n'est pas encore cohérente et il n'existe pas encore de trame pour la créer. Cette période de l'histoire est donc caractérisée par une diversité sonore d'instruments de différentes formes et tailles.

Une vielle est généralement un instrument à cordes avec une caisse de résonance ovale ou rectangulaire qui se pose sur l'épaule ou sur les genoux. L'ange ne joue pas de vielle, il tient simplement l'instrument. Il est donc difficile de savoir la manière de jouer. À l'exception de la table d’harmonie (fabriquée en bois tendre), l'instrument est généralement fabriqué dans du bois dur d'un seul bloc, comme de l'érable.

La vielle et la harpe sont les instruments les plus appréciés au Moyen Âge, car ils sont joués par les troubadours et trouvères et sont donc associés à l'amour courtois. La harpe est l'un des instruments les plus anciens au monde. Le plus ancien exemplaire date de 2600 av. J.-C. La harpe médiévale se caractérise par sa caisse de résonance taillée dans un seul bloc de bois. Les cordes sont en boyau. Van Eyck peint de façon si détaillée et réaliste que l'on peut distinguer les cordes épaisses, aux tonalités basses, des fines cordes, aux tonalités hautes.

Les entendez-vous chanter ?

À gauche de la figure de Dieu, un groupe d'anges chante autour d'un pupitre richement décoré. Ils forment le pendant de l'orgue représenté sur l'autre panneau musical. Le meuble témoigne à nouveau d'un niveau de détail impressionnant.  Le pupitre abrite une sculpture du combat opposant l'archange Michaël et le dragon, d'après l'Apocalypse. Un manuscrit ouvert se trouve au-dessus du pupitre. Un coin recourbé du livre révèle quelques notes : ut [fa] ut [la]. Il s'agit de notation mensurale, caractéristique de la polyphonie.

S'il est courant au Moyen Âge que les chanteurs se tiennent debout derrière une même partition, ils ne regardent pratiquement jamais le manuscrit. Ils connaissent les morceaux par cœur et la partition n'est qu'un aide-mémoire. Il est difficile de dire avec certitude quel morceau les anges chantent. Il est certain toutefois que Van Eyck n'a pas peint un fouillis au hasard. D'après les expressions des visages et les rides, il s'agit d'un chant à plusieurs voix. La position de leur bouche permet aussi d'identifier les différentes voix : haute-contre, ténor ou basse.

L'Agneau mystique est donc riche en enseignements pour les chercheurs, mais aussi pour les musiciens du monde entier. Bien que le retable ait plus de 500 ans, le chef-d'œuvre de Van Eyck inspire toujours les musiciens, compositeurs et fabricants d'instruments. L'Agneau mystique n'est pas seulement un élément du patrimoine mondial, c'est une icône vivante qui continue à inspirer des interprétations musicales contemporaines. Bienvenue à Gand en 2020 pour entendre les anges revenir à la vie dans de magnifiques compositions et concerts !